Archives par Tags: François Bayrou

Bayrou propose de taxer les transferts

A 17 jours du premier tour de l’élection présidentielle,  j’ai décidé de jeter un œil sur les programmes sportifs des candidats. Car mis à part la fameuse « taxe crampon » de François Hollande, le sport fait partie des oubliés de la campagne. Il était temps de corriger le tir. C’est François Bayrou qui a gagné le toss (alphabétique, je précise). C’est donc lui qui tire le premier. Que le match commence !

On connaît sa passion pour l’équitation. En interrogeant son équipe de campagne, je me suis laissé entendre dire qu’il suivait également le rugby, l’aviron, le cyclisme et le… canoë-kayak (forcément, Tony Estanguet vient de Pau !). Mais est-ce qu’il est pour autant calé sur le sujet ? « Bien sûr », affirme le député européen, Jean-Luc Bennahmias. « C’est un sujet oublié de la campagne mais pas par nous ».

« Un sportif qui gagne 800.000 euros par mois, c’est indécent »

Au MoDem, ils veulent montrer qu’ils ont potassé le sujet. Jean-Luc Bennahmias nous détaille donc leurs trois propositions « phares ». « Il faut d’abord une meilleure liaison entre l’éducation et les fédérations. Il est impératif de valoriser les performances sportives à l’école ». Bayrou propose en fait d’aider les petits as du ballon rond, de la balle jaune et autres sports dans leur cursus scolaire. Comme aux Etats-Unis où les bons sportifs accèdent plus facilement aux meilleures universités.

Deuxième préoccupation, « une meilleure reconnaissance du sport féminin ». Et Jean-Luc Bennahmias d’expliquer : « quand on voit les audiences de W9 sur le foot féminin, on se rend compte qu’il y a un besoin urgent de mieux valoriser le sport féminin ». Pour les détails, on verra le 6 mai…

Enfin, thème capital, les finances du sport. « François Bayrou veut maintenir le budget des sports sans pour autant faire peser cette charge sur les contribuables français ». Jean-Luc Bennahmias avance même quelques idées : « il faudra taxer davantage les très hauts revenus des sportifs ». Sur la « taxe crampon », il semblerait que les deux François de l’élection soient d’accord. « Un joueur qui gagne 800.000 euros par mois, c’est indécent ».

Marouane Chamakh soutient Bayrou

Conscient que la France ne pourra pas tout faire toute seule, le MoDem souhaite travailler main dans la main avec les institutions européennes. « La France devra également appuyer le fair-play financier de Michel Platini et taxer davantage les transferts ». C’est ici que se situe la petite nouveauté. Même si deux députés UMP avaient proposé un amendement en ce sens au mois d’octobre dernier, Bayrou est bien le premier à lancer cette idée sur le tapis.

Et, fait assez rare, le MoDem a réussi à attirer dans ses filets le soutien d’un footballeur. Après avoir figurer sur la liste de Jean Lasalle pour les élections régionales de 2010, le footballeur Marouane Chamakh (Arsenal, ex-bordelais) a affirmé qu’il soutenait François Bayrou en 2012. Une idée de reconversion ?

Publié en Non classé | Taggué , , , , , , | 1 Commentaire

Les bookmakers misent sur Hollande

Tous les jours, les instituts de sondage donnent des pronostics différents sur les intentions de vote pour l’élection présidentielle. Sarkozy en tête et Hollande deuxième, le lundi. L’inverse le lendemain. On finit par s’y perdre même si une tendance se dégage. Mais pour avoir une autre version sur l’issue de ce scrutin, il y a aussi les paris. Oui, oui, les bookmakers sportifs proposent de miser sur la prochaine élection. Et à en croire les cotes, c’est François Hollande qui tient la corde.

Repérée par la Tribune, cette offre assez originale provient de Belgique. La société Ladbroke, spécialisée dans les paris sportifs, a lancé depuis une semaine la possibilité de miser sur l’élection présidentielle. En France, ce genre de pari est strictement interdit. « Seuls les paris sportifs, les paris hippiques et le poker en ligne sont autorisés », rappelle l’Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne).

Sarkozy en tête au premier tour

Le site de paris sportifs Ladbroke confirme la bonne santé du président-candidat dans les sondages. Si on regarde les cotes, Nicolas Sarkozy arrive en effet en tête du premier tour. Favori des bookmakers, sa cote est de 1,66, contre 2,10 pour François Hollande et 34 contre 1 pour François Bayrou et Marine Le Pen. Au second tour, c’est le candidat PS qui l’emporterait assez largement, si on se fie uniquement aux cotes (1,33 contre 3,25).

Comme les récents sondages l’ont montré, un changement s’est opéré pour le premier tour. Il y a une semaine, le candidat PS était en tête. Et depuis lundi, la tendance s’est inversée, Sarkozy est repassé en tête. Mais rien n’est figé. Un petit rappel pour ceux qui ne préfèrent les jeux de grattage, les cotes bougent en fonction du nombre de parieurs.

Une fortune en misant sur Poutou

A moins d’avoir beaucoup d’argent à miser, vous ne risquez donc pas de faire fortune avec l’élection présidentielle. Exemple : si vous misez 10 euros sur Sarkozy au deuxième tour, vous gagnerez 32,50 euros. Pas bézef. En revanche, il y a peut-être un gros coup à faire en misant sur Philippe Poutou comme futur président de la République. Avec une cote à 210 contre 1, les profits peuvent grimper rapidement.

Publié en Non classé | Taggué , , , , , , , , | 4 Commentaires

Les candidats ont mangé du crunch

Dimanche après-midi au Stade de France, 79.596 spectateurs ont assisté à la rencontre de rugby entre la France et l’Angleterre (gagnée 24-22 par le XV de la Rose). Parmi eux, trois spectateurs de prestige, le président-candidat Nicolas Sarkozy, le candidat PS François Hollande et le candidat du MoDem François Bayrou. Mais que faisaient-ils dans le stade ?

En pleine campagne présidentielle, chaque sortie des candidats est longuement réfléchie et calculée. Dans le camp du chef de l’Etat, tout a été fait pour que le président puisse assister au « crunch ». Le début du grand meeting de Villepinte, en Seine-Saint-Denis, a même été avancé pour que Nicolas Sarkozy ait le temps de se rendre au Stade de France.

Même tactique pour François Hollande qui avait inscrit depuis longtemps la rencontre à son agenda. Son équipe de campagne a fait en sorte de ne caler aucune interview pendant la durée du match.

« L’image d’une France qui gagne »

L’occasion était trop belle et les photographes n’ont pas loupé l’événement. Les trois candidats pour la présidentielle ont été shootés dans tous les sens dans les gradins du Stade de France. Mais pourquoi ont-ils voulu absolument supporter les Bleus dimanche après-midi ? Jean-Daniel Levy, directeur du département Opinion de l’Institut Harris Interactive, avance un premier argument : « il existe des évocations intéressantes autour du sport collectif. C’est l’image d’une France qui gagne ». Pas toujours… puisque la France a été battue sur sa pelouse par l’Angleterre (24-22). Quand la victoire est au bout, ça peut même être une très bonne opération. « Souvenez-vous des cotes de popularité de Jacques Chirac et de Lionel Jospin, en 1998, juste après la victoire des Bleus à la Coupe du monde de foot ».

Mais peu importe la défaite, des hommes politiques dans un stade, « ça donne l’impression qu’ils sont plus proches du peuple », poursuit Jean-Daniel Levy. Dans le camp de François Hollande, on avait d’ailleurs affiché la couleur avant de se rendre au stade. « C’est un supporter normal qui se rendra au match », avait indiqué Pascal Bonnetain, le Monsieur Sport du candidat PS, la semaine dernière.

Bizarrement, les trois candidats à la présidentielle n’étaient pas présents au match de foot entre le France et l’Allemagne, le 29 février dernier. Bizarre ? Pas tant que ça pour Jean-Daniel Levy. « Le rugby devient un sport de plus en plus populaire en France. Il existe dans ce sport une dimension d’engagement et de désintérêt personnel. Ce qui n’est pas le cas pour le foot ».

Enfin, il y avait la symbolique de la rencontre. « S’il y avait un match à ne pas rater, c’était bien le France-Angleterre », conclut Jean-Daniel Levy. Et dans ce match des candidats, Hollande n’a pas manqué sa transformation. En s’affichant dans les gradins de la tribune officielle aux côtés de deux supporters déguisés pour l’occasion, le candidat socialiste a bien réussi son coup.

Publié en Non classé | Taggué , , , , , , , , , , , , | Commentaires fermés