La « taxe crampon » ne fera pas partir Pastore

Javier Pastore est argentin mais s’il avait pu voter à la prochaine élection présidentielle, peut-être aurait-il glisser un bulletin François Hollande. Aucune certitude mais la star du PSG, achetée à prix d’or (42 millions d’euros l’été dernier), accepterait d’être taxé sur ses revenus à hauteur de 75%, comme le prévoit le candidat socialiste s’il est élu.

Dans une interview accordée au journal Le Monde, le meneur de jeu argentin a accepté de donner son avis sur cette mesure tant décriée par le monde du foot, il y a un peu plus d’un mois. « 75%! Je crois que c’est une folie. Mais si je dois payer, je paierai ». Car, précise-t-il, « nous devons nous montrer solidaires envers ceux qui souffrent et assumer notre statut ».

Un « gaucho » socialo ?

Avec un salaire mensuel de 350.000 euros, Javier Pastore est le footballeur le mieux payé en France. Un salaire faramineux qui ne semble pas lui faire perdre la tête. « Ce n’est pas l’argent qui me fait passer d’un club à un autre. Quand j’ai commencé ma carrière professionnelle en Argentine, j’ai touché deux mois de salaire en deux ans. Et cela ne m’a pas posé de problème, j’étais heureux comme ça ».

Pastore n’a rien du « Che Guevara du foot » mais il dit comprendre la polémique autour du salaire des joueurs professionnels. « Il y a beaucoup de pauvreté dans le monde, il y a des gens qui meurent de faim », a-t-il expliqué dans le même entretien.

Un soutien pour Hollande ?

Au PS, on jubile déjà et on pense même à contacter « el flaco » avant la fin de la campagne. « Ça valide ce qu’on pense », nous confie Brigitte Bourguignon, secrétaire nationale en charge des sports au PS. « Quand les choses sont expliquées correctement, les footballeurs montrent qu’eux aussi, peuvent faire preuve de solidarité ».

Cette article à été publié en Non classé et taggué , , , , , , , , , . Sauvegarder le lien permanent.

Les commentaires sont fermés.